Les Barmes de l’Ours, la montagne à la mode printanière

Les vacances de printemps sont souvent synonymes de campagne et de timides baignades. Et si pour changer, cette année, vous optiez pour la montagne ? Tandis que les stations sont de plus en plus nombreuses à offrir des alternatives au ski, nous vous emmenons sur les pistes de Val d’Isère pour mieux comprendre les atouts des cimes enneigées en toute saison. Moins cher qu’en février, le ski à prix doux sous le soleil d’avril peut être un fabuleux moment sportif à partager en famille.




Entre ski alpin et fiesta, Val-d’Isère propose une panoplie d’activités. Mais pour commencer, où se loger ? Dans le mythique hôtel Les Barmes de l’Ours, évidemment ! Un lieu chic, familial et chaleureux à l’image de la station.

Depuis 2003, ce Relais & Château au pied des pistes fait le bonheur d’une clientèle fidèle qui vient pour son ambiance décontractée et ses installations prestigieuses. Depuis plus de 10 ans, Valérie Boulenger veille au grain pour que le séjour de chacun des hôtes se déroule dans une atmosphère à la fois détendue et très professionnelle. La directrice des Barmes est en effet très soucieuse du moindre détail et du bien-être des clients qui débarquent ici le temps d’un week-end, d’un séminaire ou d’une semaine en famille.

Ce projet a vu le jour sous l’impulsion de la propriétaire, Delphine Andrée qui vient depuis de nombreuses années comme vacancière à Val d’Isère. Quand l’opportunité s’est présentée, elle l’a saisie. Elle s’est prise de passion pour ce bâtiment qui avait été laissé à l’abandon et a ouvert en décembre 2003 ce prodigieux lieu de résidence qui s’est ensuite agrandi en 2016 (après 5 années de travaux). Le décorateur Michel Force a accompagné tout le projet en créant un univers particulier à chacun des étages qui desservent les 76 chambres : scandinave au 1er, loge des Amériques au 2ème, chalet d’alpage au 3ème, contemporain au 4ème et le 5ème est un mélange boisé de ces différents styles.

Ce qu’on apprécie aussi aux Barmes de l’Ours, outre le sentiment de cocon au coin de la cheminée, c’est l’espace. Même lorsque l’hôtel affiche complet, les lieux sont suffisamment grands pour profiter d’instants de tranquillité ou de divertissement. Le spa de 1000 m2 permet de se détendre, les 11 cabines de soin Sisley peuvent aider à relâcher les tensions, la salle de yoga autorise un moment zen, tandis que la salle de sport attirera les plus dynamiques. Une salle de réunion, trois restaurants (la Rôtisserie, le Coin Savoyard et la Table de l’Ours*) ainsi qu’un immense bar refait en 2021 viennent parachever l’offre. Et c’est tout ? Non ! Un espace de jeux permet aux petits et aux grands de se divertir. Bowling, jeux d’arcade et kids club créent des moments de joie et de convivialité sans précédent.


Et tandis que parents profitent d’un apéritif, les enfants s’amusent. « Je me réjouis de voir les enfants s’épanouir hiver après hiver », affirme Valérie Boulenger qui se félicite d’une clientèle fidèle. Tout comme le sont les employés puisque seules 11 personnes travaillent en permanence aux Barmes de l’Ours et qu’il en faut 140 durant la saison hivernale.

Mais au moins 30 % reviennent régulièrement, tels Maureen qui entame sa 5ème saison et est passé de commis à chef de rang, Polo au magasin de sport qui vient depuis près de 20 ans, la gouvernante générale qui a commencé il y a 14 ans, Benoît en cuisine qui a débuté en bas de l’échelle et est désormais second junior. « Mais j’aime aussi, au fil des saisons, voir du sang neuf, de nouveaux enthousiasmes », sourit Valérie. Passer le cap du covid a été compliqué, comme partou, mais la formidable directrice et ses troupes ont réussi à garder le cap. « Dans l’équipe qui m’entoure, il y en a toujours eu un pour remonter le moral des autres. On a repensé la vie effrénée, redécouvert la nature autour de nous, et les relations avec autrui, j’en ai tiré pas mal de positif au final, même si la remise en route a été difficile ». Un hôtel où il fait bon travailler donc (et les clients le ressentent), mais aussi où il fait très bon séjourner, qu’il neige ou que le soleil brille.

Alors, avec un domaine skiable de 300 km de pistes ouvert jusqu’au 1er mai, prenez le printemps côté Val d’Isère !


https://www.hotellesbarmes.com


Deborah Rudetzki


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square