Jules Niang, une cuisine qui voyage entre le Sénégal et Lyon

Venu des bords du fleuve Sénégal, seule frontière mauritanienne qui ne soit pas rectiligne, Jules Niang est d’origine peule. Son enfance protéiforme est empreinte de contrastes, questionnant la notion de frontières géographiques, culturelles et sociales. De bouleversements territoriaux en déménagements, Jules se destine à une carrière politique. Pour se faire, il intègre un Master 2 à Nice et pour gagner de quoi vivre, direction la restauration. Petit à petit il apprend recettes et manipulation des casseroles et surtout la découverte d’une cuisine plurielle au Liban, en Arménie, en France et en Italie. Formé à la gestion et au management, cet entrepreneur dans l’âme s’épanouit au milieu des couteaux et des légumes. Jules Niang cherche avant tout l’émotion et se passionne pour le produit brut et l’art de la cuisson qui questionne éternellement le plat. Le travail des épices de son enfance et les condiments dénichés lors de ses voyages viennent relever ses assiettes. Mais c’est surtout auprès des grands chefs que Jules puise ses influences : Pierre Gagnaire, les équipes du Noma mais aussi dans la musique de Bob Marley et Nina Simone ou dans la littérature de Salina de Laurent Gaudé par exemple.


C’est en descendant du train que le chef a eu le coup de foudre. Pour la ville de Lyon. Au cœur du 3ème arrondissement, avec ses espaces verts, ses larges pissettes cyclables et ses restaurants, il installe son Petit Ogre. L’ambiance feutrée de la salle tranche avec la joyeuse terrasse estivale pour déguster les plats inspirés par l’histoire de Jules dont les intitulés font échos à son passé : nouvelle vague, ligne de terre, oxymore, le chant du Sahel… Niang souligne néanmoins qu’une cuisine de contraste n’est pas une cuisine de fusion, mais bien l’éloge de la diversité des produits par la dissonance. « Je voudrais que l Petit Ogre soit un lieu de partage et de découverte. Un lieu où l’on se sent bien et on se laisse porter par les saveurs ».

Aujourd’hui, ces saveurs et ces découvertes, Jules Niang les partage avec nous, dans une interview donnée à l’occasion du Lyon Street Food Festival.



Le Petit Ogre 15 rue de la Bannièrre, 69003 Lyon www.petitogre.fr



Deborah Rudetzki

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags