Volez dans les plumes !

December 15, 2016

Mollets de coq, passez votre chemin, il faut grimper quelques marches à partir du Boulevard de Bonne Nouvelle pour atteindre cette adresse bien cachée.

Lorsqu’il fait un froid de canard, il est bien agréable de partager un repas entre amis. Une volaille est le plat tout désigné pour l’affaire.

La Ferme de Vertessec, située dans le Médoc élève, comme son nom l’indique, poules et poulets avant de les vendre directement au consommateur parisien. 100 hectares en pleine forêt, où s’ébattent joyeusement des volailles nourries au maïs, sans OGM.

On passe du coq à l’âne pour vous dire que la ferme élève surtout des races anciennes, avec chacune des spécificités très marquées : La Faverolle, un petit calibre, avec un gras fin et puissant, la Dorée de Vertessec à la chair persillée, moelleuse à souhait, la canette de Barbarie, idéale avec des agrumes. Ne soyez pas une poule mouillée : innovez !

Certaines préparations sont présentées dans des filets afin de pocher les bestiaux la veille pendant dix minutes dans un mélange d’eau et de lait.

Avec les fêtes, vous n’allez pas vous coucher avec les poules, alors laissez dorer lentement oies et chapons.

Alexandre Petit qui tient boutique propose également d’autres produits de sa ferme qui donnent la chair de poule tant ils sont savoureux : confit de lapin, foie gras, magret, saucisson à l’ail, terrines de canard à l’olive ou rillettes de poulet.

De plus, vous ne risquez pas de vous faire plumer, les prix sont plutôt serrés.

Alors, venez donc à la Ferme de Vertessec, vous serez comme un coq en pâte.

 

Ferme de Vertessec

3 rue Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, 75002 Paris

Tél. : 09 82 28 40 87

www.fermedevertessec.com

 

Compter de 8 à 10 € le kilo

Dorée de Vertessec : 20 € pour 4/6 personnes, 28 € pour 6/8 personnes

Canette de Barbarie : 16 € pour 2/3 personnes

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Casse-Noisette par Jeffrey Cagnes

January 26, 2017

1/2
Please reload

Posts Récents